Mois : février 2017

Enseignant.e.s, vous devez lire ce Rapport

Dans un Rapport publié le 22 février « Formation à l’égalité filles-garçons : Faire des personnels enseignants et d’éducation les moteurs de l’apprentissage et de l’expérience de l’égalité », le HCE (Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes) montre que le rôle de l’école est central pour construire aujourd’hui la société égalitaire de demain. Pourtant, des travaux de recherche menés depuis plus de 20 ans ont montré que les personnels enseignants et d’éducation sont aux prises, comme l’ensemble de la société, avec les stéréotypes sexistes et reproduisent des attentes différenciées vis-à-vis des filles et des garçons : les...

Lire la suite

Soutenir « Debout Congolaises » c’est facile

1. Vous vous abonnez gratuitement 2. Vous transférez « Debout Congolaises » vers vos ami.e.s et vos contacts 3. Vous partagez la page Facebook Debout Congolaises avec toutes et tous vos ami.e.s 4. Vous nous envoyez la mailing list de vos contacts 5. Vous faites un don d’unités vers les téléphones de Debout Congolaises : Airtel +243975426252 Vodacom +243828374974 Orange +243896341122 6. Vous transférez un don en francs congolais ou en $ vers les téléphones de Debout Congolaises : Airtel +243975426252 Pour le transfert, il faut utiliser Airtel Money Vodacom +243828374974 Pour le transfert, il faut utiliser M-Pesa Orange +243896341122 Pour le transfert, il faut utiliser Orange Money 7. Vous virez ou déposez votre don sur le compte bancaire de l’Observatoire de la parité avec la communication « Don à Debout Congolaises » : En RDC : Nom du compte : Observatoire de la parité Banque : trust Merchant Bank S.A. Swift : TRMSCD3L N° de compte : 1270-2205547-01-18 En Europe : 8.  Vous participez  à l’opération de « crowdfunding » (financement participatif) lancée par Debout Congolaises. 9. Vous insérez une publicité dans « Debout Congolaises » 10. Vous octroyez un grant / une subvention à Debout...

Lire la suite

Prendre des notes sur son smartphone

Vous avez une idée et vous devez la noter immédiatement pour ne pas l’oublier? Votre smartphone ou votre tablette peuvent aussi servir de bloc notes. Voici comment faire. Plus besoin de papier ni de stylo pour noter ce qui vous passe par la tête. Les smartphones et les tablettes vous permettent d’y inscrire vos idées pour ne pas les oublier. Voici trois applications, gratuites et disponibles sur les appareils Apple (iPhone et iPad) et Android (Samsung, LG, HTC…). Pour les découvrir sur Notre Temps, cliquez...

Lire la suite

Les jeux du mois de la femme : cherchez la femme !

A l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, nous vous proposons un petit jeu génial. Pour dénoncer l’absence des femmes dans divers secteurs, notamment les sciences et la politique, la branche égyptienne d’ONU Femmes a eu la brillante idée de parodier les célèbres illustrations Où est Charlie ? en remplaçant le globe-trotteur au bonnet blanc et rouge par des personnages féminins. Et il faut vraiment s’accrocher pour les trouver ! Si vous voulez chercher la femme, cliquez ici. AUTRES JEUX : MOTS CROISES  Cliquez ici. MOTS FLECHES Cliquez ici. MOTS MELANGES Cliquez ici. SUDOKU Cliquez ici....

Lire la suite

Les Congolaises ne doivent plus mourir en donnant la vie

Suite à des années de conflit et d’instabilité, la RDC compte toujours parmi les pays du monde où la situation des femmes enceintes est la plus catastrophique, malgré un effort national pour réduire le taux de mortalité des mères, des nourrissons et des enfants.  « Chaque heure de chaque jour en RDC, quatre femmes meurent de complications de grossesse ou d’accouchement, et pour chaque femme qui meurt, entre 20 et 30 ont des complications graves, telles que des fistules obstétricales, qui sont très courantes en RDC », a dit le représentant du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP). On compte 1 100 décès de femmes pour 100 000 naissances vivantes, a-t-il dit. Mais pour atteindre l’objectif national, qui est de réduire de 75 pour cent le nombre de décès de femmes pendant l’accouchement et de faire en sorte que toute la population ait accès à la contraception, il faudra remplir de nouveaux objectifs de financement. Cependant, au-delà du manque de financement, la RDC doit combattre l’ignorance au sujet de la planification familiale, la contraception et la santé reproductive. Les hommes congolais sont peu nombreux à avoir été associés à la campagne mondiale pour l’utilisation du préservatif, et les mariages d’enfants restent courants, en particulier dans l’est du pays. Près de la moitié des femmes congolaises ont un enfant avant l’âge de 19 ans, a dit à IRIN...

Lire la suite

Abonnez-vous gratuitement à Debout Congolaises

Abonnez-vous à notre newsletter. Il suffit d'introduire votre adresse mail et de cliquer "Je m'abonne!".

Catégories