Le thème de la Journée internationale des femmes, édition 2017 porte sur « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 – 50 d’ici 2030 ». Le monde du travail est en train de changer, ce qui entraine des implications importantes pour les femmes.

D’une part, on fait face à la mondialisation, la révolution technologique et numérique et les opportunités qui en découlent et d’autre part, on observe l’informalité croissante du travail ainsi que des salaires et des revenus instables ou encore de nouvelles politiques fiscales et commerciales ainsi que les récents impacts sur l’environnement – un ensemble de facteurs qui doivent être analysés dans le contexte spécifique de l’autonomisation économique des femmes.

En 2015, les dirigeants mondiaux ont adopté les Objectifs du Développement Durable, en plaçant l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles au cœur de l’Agenda 2030. La réalisation de ces objectifs (y compris l’élimination de la pauvreté, la promotion d’une croissance économique inclusive et durable, la réduction des inégalités au sein des pays et entre les pays ainsi que l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles) dépendra aussi de la pleine réalisation du potentiel des femmes dans le monde du travail. Les mesures essentielles pour assurer l’autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en évolution doivent inclure la réduction de l’écart salarial entre hommes et femmes, qui se situe à 24% à l’échelle mondiale. Elles doivent aussi porter sur la reconnaissance de la valeur des soins non rémunérés et du travail domestique, ainsi que la prise en compte des déséquilibres en termes de genre dans ce type de travail. Il faut également des mesures pour combler les écarts entre les sexes en matière de leadership, d’entrepreneuriat et d’accès à la protection sociale. Par ailleurs, il est également nécessaire d’assurer la prise en compte effective du genre dans les politiques publiques en matière économique pour contribuer à la création d’emploi, la réduction de la pauvreté et à une croissance économique durable et inclusive. En outre, les politiques doivent prendre en compte l’écrasante majorité des femmes dans l’économie informelle, promouvoir l’accès des femmes aux technologies et aux pratiques innovantes, au travail digne et décent et aux emplois résilients aux changements climatiques. Il est également impératif d’assurer la protection des femmes contre la violence sur le lieu de travail.

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, ONU Femmes exhorte toutes les parties prenantes, les acteurs et actrices à « Franchir le pas » vers l’égalité entre les sexes pour une planète 50 -50 en 2030.

abonnement gratuit

Cet article vous a intéressé ? Donnez-nous votre adresse email: vous serez averti·e régulièrement de la publication de nos nouveaux articles.

Je m'inscris