Mois : décembre 2018

Utilisez l’application MISO POLELE pour l’observation électorale citoyenne

L’application MISO POLELE (Les yeux ouverts) de la société civile congolaise est conçue par le Centre pour la Promotion et la Vulgarisation de l’Informatique (CPVI) pour permettre aux électeurs congolais de surveiller efficacement le vote de 2018 en RDC. AVANT LE JOUR DU VOTE : Télécharger l’application de Google Play Store en écrivant, dans la zone de recherche, MisoPolele ou cliquez sur ce lien : Miso Polele Project Installerl’application. LE JOUR DU VOTE : Prenez la photo du PV affiché Ouvrez l’application Appuyez sur l’option « Joindre PV » en bas à droite de l’écran Appuyez ensuite sur « Chercher...

Lire la suite

Voici le courageux discours du Dr. Mukwege, à son retour à Bukavu

Entre deux averses, des milliers d’habitants de Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo, ont fêté jeudi le retour au pays de l’enfant prodigue devenu Prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, le chirurgien qui « répare les femmes » victimes de viols. « On a gagné, on a gagné!« , chantonne Mamy Magasine, esquissant un pas de rumba dans la cour détrempée du collège Malfaire des Pères Jésuites de la capitale du Sud-Kivu. « Il est la fierté des femmes congolaises, et même des femmes du monde entier« , affirme la chef de division provinciale du genre, de l’enfant et de la...

Lire la suite

Podcast: quel micro choisir pour avoir un bon son ?

Vous avez envie de lancer votre podcast, mais vous ne comprenez pas grand chose à la technique? Ce guide va vous aider à vous poser les bonnes questions pour faire les bons achats, notamment sur la question primordiale du microphone. Quand vous enregistrez un podcast, le micro est le principal outil de transmission des informations et des émotions que vous allez produire. Un bon micro vous permettra d’avoir tantôt une voix chaleureuse, tantôt plus de présence, mais surtout de proposer du son que l’on peut écouter confortablement. Quand on sait que la plupart des podcasts sont écoutés au casque...

Lire la suite

Pour lutter contre le viol, l’éducation à la sexualité marche réellement

L’éducation sexuelle, un cadeau pour toute la vie | anqa via Flickr CC License by  Repéré sur PLOS One, Université de Columbia Des chercheurs de l’université de Columbia ont observé que les cours d’éducation sexuelle dispensés avant 18 ans et incluant une formation au consentement négatif –apprendre à dire non à une proposition sexuelle– réduisent de manière significative le risque d’être victime d’agression sexuelle et de viol durant ses études supérieures. Leur étude se fonde sur l’analyse de questionnaires confidentiels envoyés à 1.671 étudiants et étudiantes de Columbia et du Barnard College au cours du printemps 2016, ainsi que sur des entretiens qualitatifs menés auprès de 151 élèves de premier cycle de janvier 2015 à janvier 2017. Ce travail montre que le cocktail le plus efficace pour réduire le risque de violences sexuelles à la fac consiste en une formation au consentement associée à des informations sur les maladies sexuellement transmissibles et les diverses méthodes contraceptives. À l’inverse, les cours de chasteté et d’abstinence de plus en plus populaires aux États-Unis n’ont aucun effet préventif. «Il est nécessaire de commencer tôt l’éducation à la sexualité», commente John Santelli, pédiatre et auteur principal de l’étude. «Il est temps de mettre en œuvre une prévention des agressions sexuelles adaptée aux différentes étapes de la vie pour enseigner aux jeunes, et ce avant leur arrivée à l’université, la différence entre relations sexuelles...

Lire la suite

Dans une vidéo, des collégiens dénoncent le sexisme

Pendant la semaine de Noël, franceinfo junior tend son micro à des enfants qui mènent des projets inspirants, de belles actions. Mercredi, c’est une classe de sixième qui est mise à l’honneur pour avoir créé une vidéo dénonçant le sexisme, elle a été lauréate du concours Zéro Cliché 2018. Estelle Faurefranceinfo matin Un extrait de la vidéo « Et pourquoi ? », créée par des élèves du collège Mendès-France à Marcoussis (Essonne), avec leurs enseignants et une comédienne. (CAPTURE D’ÉCRAN YOUTUBE) Ils n’ont pas attendu d’être adultes pour prendre la parole et défendre une cause, s’engager, montrer leur vision du monde. Cette semaine, franceinfo junior met à l’honneur des enfants qui ont mené des initiatives positives et inspirantes tout au long de l’année. Troisième rencontre mercredi 26 décembre : une classe de sixième du collège Mendès-France de Marcoussis a créé une vidéo pour dénoncer le sexisme et les inégalités filles-garçons.  Avec leur film, ils ont remporté en mai dernier le concours Zéro Cliché, organisé par le Clemi. Trois camarades de cette classe, aujourd’hui en cinquième, Kylian, Apolline et Mélice sont les invités du jour de franceinfo junior. Ils répondent aux questions de trois élèves du collège Albert Schweitzer de Soisy-sous-Montmorency. « Pourquoi il y aurait des sports de filles et de garçons ? Pourquoi les filles doivent jouer aux poupées et les garçons aux petites voitures ? Pourquoi les garçons devraient avoir les cheveux courts et les filles les cheveux longs...

Lire la suite

Abonnez-vous gratuitement à Debout Congolaises

Abonnez-vous à notre newsletter. Il suffit d'introduire votre adresse mail et de cliquer "Je m'abonne!".

Nos dossiers