Mois : novembre 2018

Célibat et chasteté des prêtres

Le célibat des prêtres est le serpent de mer de l’Église catholique depuis quelques années… Le pape François est pressenti comme celui qui peut ouvrir un peu les portes sur ce sujet, hautement crispant pour la hiérarchie catholique. L’époque d’ailleurs est propice aux scandales. Entre les parties fines au Vatican et les escort boys des prêtres, sans parler évidemment des nombreux scandales liés à des actes pédophiles, autant dire que tout ce qui touche de près ou de loin à la sexualité des prêtres est polémique… Mais en a-t-il toujours été ainsi? À LIRE AUSSI Lever le tabou des prêtres pères de famille «Les vierges deviendront des anges de Dieu» Que les traditionnalistes ne s’étouffent pas: les prêtres catholiques n’ont pas toujours été célibataires! Pendant plusieurs siècles, l’Église accepte sans problème des prêtres mariés, et donc ayant des relations charnelles avec leur épouse légitime. Le célibat n’est pas explicitement imposé par les Évangiles. Néanmoins, dès l’Antiquité tardive, les auteurs chrétiens valorisent la chasteté et, mieux encore, la virginité. Elle permet d’éviter les passions, qui éloignent de Dieu, et au contraire d’atteindre la paix intérieure (l’apatheia, littéralement l’absence de passion). Les auteurs vantent des animaux comme la colombe ou l’abeille, censées être chastes et se reproduire sans relations sexuelles. Dès cette époque, le discours officiel interdit aux prêtres de se marier, et même d’avoir des relations sexuelles. Les actes des...

Lire la suite

DANS CE COLLÈGE, LA LECTURE EST OBLIGATOIRE, Y COMPRIS POUR LES PROFESSEURS

15 minutes par jour. C’est rien… mais ça change tout ! Cela suffit à transmettre le plaisir et l’envie de lire. Démonstration au collège Lazaro… Pour réconcilier les élèves avec la lecture, ce collège de Marcq-en-Barœul (Nord) a mis en place un nouveau rituel : chaque jour, après le déjeuner, tout le monde, y compris les adultes, prend quinze minutes pour lire le livre de son choix ! Est-ce que ça marche ? Réponse dans ce petit reportage signé France 3. Apparemment, depuis que cette mesure a été instaurée dans le collège Lazaro, la médiathèque de la ville observe une...

Lire la suite

Zanzibar  : savoir nager, une conquête féminine 14 photos Survie aquatique Nombreux sont les Zanzibaris à ne pas savoir nager. Résultat, la noyade est ici un fléau. Une ONG a donc décidé de donner des cours de natation… y compris aux filles. Ce qui suppose, dans cet archipel tanzanien à 98 % musulman, de surmonter bien des tabous. La photographe américaine Anna Boyiazis a plongé elle aussi dans le grand bain. Un portfolio exceptionnel à découvrir en intégralité dans le magazine GEO de juillet 2018 (n°473, Les Canaries). Cette jeune fille apprend à flotter dans les eaux de Nungwi, dans le nord de l’île d’Unguja, à Zanzibar. Ces cours de “survie aquatique” sont dispensés aux enfants de sept à quatorze ans depuis 2013 par le Panje Project (panje désigne un gros poisson en swahili), une ONG zanzibarie. Photo 1/14© Anna Boyiazis / GEO Le plus dur : mettre la tête sous l’eau Pour se rassurer, ces jeunes filles entrent et sortent de l’eau en se tenant par la main. Selon l’Organisation mondiale de la santé, quarante-deux personnes meurent noyées chaque heure à travers la planète, et c’est l’Afrique qui détient le triste record du plus fort taux de mortalité par noyade dans le monde (7,9 décès pour 100 000 habitants contre 1,6 en France). Photo 2/14© Anna Boyiazis / GE Souvent, seuls les garçons ont le droit de barboter Ces...

Lire la suite

Trouvez des émoticônes gratuit

Les icônes sont des éléments essentiels à de nombreux projets graphiques et éditoriaux. Les icônes peuvent par exemple vous servir à mettre en évidence certaines informations dans un dépliant, rendre votre CV plus facile à lire, réaliser la signalétique d’une bibliothèque, ou encore créer une infographie ou une vidéo d’animation pour vos clients. Bref, savoir où trouver les bonnes icônes vectorielles vous fera gagner du temps et stimulera votre créativité. Voici une liste de 5 plateformes où vous pouvez dénicher de nombreuses icônes gratuites Iconfinder Iconfinder est l’une des archives d’icônes gratuites et vectorielles les plus importantes et les mieux organisées du Web. Cette plateforme propose plus de 2 millions d’icônes. Le tableau de bord d’Iconfinder, le véritable point fort de cette plateforme : vous pouvez sélectionner plusieurs paramètres pour trouver exactement les icônes gratuites dont vous avez besoin. Parmi les paramètres les plus importants, on trouve le format — pour chercher uniquement les icônes vectorielles — et le type de licence. Vous pouvez par exemple sélectionner les icônes gratuites utilisables également à des fins commerciales ou les icônes ne nécessitant aucun lien redirigeant vers le site de l’auteur (« License type » > « No link back »). Noun Project C’est une archive d’icônes gratuites très bien conçues et de grande qualité, à utiliser sous la licence Creative Commons en citant la source. On y trouve des icônes...

Lire la suite

Pour les lecteurs africains, le smartphone change la donne

Sibylle Greindl Flâner entre les rayonnages d’une librairie, bouquiner une après-midi entière : ce n’est pas gagné d’avance en Afrique. Au Nigeria par exemple, l’encre comme le papier sont très chers, les taxes à l’importation de livres restent élevées, le réseau de distribution, du transport aux magasins, est loin d’être au point et le gouvernement semble avoir du mal à distinguer le rôle de l’éditeur de celui de l’imprimeur. Plus généralement, à travers tout le continent, les auteurs se sentent peu soutenus. Le piratage est monnaie courante, ce qui décourage à la fois les auteurs et les éditeurs. C’est ce que relèvent Alexander Nderitu, pionnier de l’ebook kenyan et directeur du centre PEN au Kenya, Emma Shercliff et Dennis Abrams dans Digital Perspectives. Le continent africain est-il pour autant condamné aux vieux livres des bibliothèques européennes ? Non : la lecture numérique pourrait bien changer la donne. En effet, les coûts prohibitifs de l’encre et du papier ou les difficultés de transport et d’emmagasinement ne posent plus aucun problème quand on peut lire sur un écran… surtout sur un écran de téléphone. Or les téléphones, y compris les smartphones, se répandent à la vitesse v v’ en Afrique. Une étude du Pew Center (avril 2015) montre ainsi que les GSM sont aussi courants au Nigeria et en Afrique du Sud qu’aux États-Unis. 34% des Sud-Africains possèdent un smartphone. Worldreader table sur cette évolution :...

Lire la suite

Abonnez-vous gratuitement à Debout Congolaises

Abonnez-vous à notre newsletter. Il suffit d'introduire votre adresse mail et de cliquer "Je m'abonne!".

Nos dossiers