Mois : janvier 2019

La netiquette, les règles de bonne conduite de l’Internet

Tout le monde utilise Internet tous les jours, et beaucoup pensent que l’absence de règles fixes pour le réguler, couplée à l’illusion de l’anonymat, en font un espace sans foi ni loi. Et pourtant, dans l’idée de conserver cet espace de liberté le plus intéressant et agréable pour tous, un certains nombre de règles et bonnes pratiques implicites se sont imposées au fil du temps. On emploie souvent le mot-valise de « netiquette » pour les désigner, terme un peu fourre-tout fait pour rappeler certaines notions essentielles. En réalité il existe des règles officielles de la netiquette rédigée en 1995 par Sally Hambridge, à l’époque...

Lire la suite

Face à l’urgence climatique, les militants se tournent vers la désobéissance civile

L’action directe s’est démocratisée. Elle attire de plus en plus de citoyens, qui veulent inverser le rapport de force et retrouver un collectif. Ce samedi de janvier, deux groupes se font face. D’un côté les gendarmes, qui forment un barrage pour protéger un champ d’OGM. De l’autre, une dizaine de militants venus le faucher. Tous sont non violents ; seul le froid mord. Une activiste s’approche et s’allonge aux pieds des forces de l’ordre. Surprise, relâchement, confusion. Profitant de la brèche, des jeunes se faufilent à travers les brigadiers et atteignent les cultures. Ou plutôt le jardin, puisque cette scène...

Lire la suite

L’évangile-business, une réalité à Bukavu

21 janvier 2019 rtnk radiotelevisionngomayakivu Actualités 0 Au moins 629 Eglises hormis les chambres de prières  ont été répertoriées par le Ministère de la Justice au cours de l’année 2018 ici à Bukavu Une situation qui suscite beaucoup de questions dans le chef des analystes et autres observateurs sur le mobile de cette prolifération des églises surtout celles dites de réveil pendant deux dernières décennies. Pourquoi tant d’églises à Bukavu. Certains hommes de Dieu qui ont requis l’anonymat avancent quelques raisons dont la mauvaise interprétation de la bible surtout  ce qu’on appelle «  vision ou appel à servir l’Eternel », des divisions internes au sein de ces églises et la recherche du lucre qui poussent pour la plupart des prédicateurs  à créer leurs églises pour mieux « se retrouver ». Pendant ce temps , ceux dont les moyens sont limités pour se constuire des églises, profitent des espaces publics pour prêcher , récolter la dime, les offrandes consacrées à l’évangile, à la survie de la famille de l’homme de Dieu les frais de transport,  pour ne citer que cela. Des rencontres qui drainent des foules et créent souvent des embouteillages. Ce qui intrigue un peu c’est le monnayage des miracles, guérisons et autres requêtes adressées au créateur par le canal de son « serviteur ». Certains achètent de l’huile sacrée selon le cas et le degré des problèmes à partir de 5 dollars voir 50...

Lire la suite

Congolais.es, connaissez-vous la « désobéissance civile » ?

Le candidat Martin Fayulu (frauduleusement) non élu à la présidence de la RDC lance des appels à la désobéissance civile. Il « demande au Peuple congolais de ne pas reconnaître tout individu qui se prévaudrait illégitimement de cette qualité (de Président de la RDC) ni obéir aux ordres qui émaneraient de lui ». Il  « lance un appel pressant à notre peuple pour qu’il se prenne en charge en organisant des manifestations pacifiques sur toute l’étendue du territoire national ». Il invoque l’article 64 de la Constitution « qui nous impose l’obligation de défendre les institutions légitimes et la légalité républicaine en ces termes :...

Lire la suite

RDC, ce pays des hommes : l’absence des femmes dans la gouvernance

Mobilisons-nous contre cet espace durablement réduit de la femme dans la gouvernance post-électorale en RDC. Sans pour autant verser dans un féminisme militant, il reste aisé d’établir un constat amer à partir de l’étude de la condition de la femme congolaise et de sa participation à la vie politique et à la reconstruction de son pays. Il est juste de féliciter sincèrement les 50 femmes qui se sont battues pour s’imposer aux législatives nationales et celles élues au niveau des provinces. Les femmes de la RDC ne peuvent qu’être fières d’elles et leur souhaiter pleins succès dans ce combat que les hommes et femmes ne mènent pas souvent à armes égales, en RDC. Les résultats des élections présidentielles et législatives de cette fin d’année démontre, si besoin s’en faut, cette forte précarité de la situation de la femme congolaise et les inégalités criantes de genre notamment en matière de représentation politique et d’accès aux postes des décisions qui gangrènent le pays. Les résultats provisoires publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), sous réserve de leur confirmation par la Cour constitutionnelle, sont sans appel. La prochaine assemblée nationale comptera 50 femmes, soit seulement 10% de députés élus. Au niveau des assemblées provinciales, les femmes députés représenteront moins de 15%. Bref, dans les Assemblées provinciales et nationale, sous le nouveau mandat, il y aura 1 femme pour 9 hommes face...

Lire la suite

Abonnez-vous gratuitement à Debout Congolaises

Abonnez-vous à notre newsletter. Il suffit d'introduire votre adresse mail et de cliquer "Je m'abonne!".

Nos dossiers