Catégorie : Violences

Le Dr Mukwege Prix Nobel de la paix fustige l’inaction de la communauté internationale

Écrit à la première personne, La force des femmes, le dernier livre du Dr Mukwege,  retrace le combat de toute une vie en dépassant le genre autobiographique. L’auteur nous met face aux fléaux qui ravagent son pays et nous invite à repenser le monde. La force des femmes clame haut et fort que guérison et espoir sont possibles pour toutes les survivantes. Ce livre est difficilement accessible en RDC que ce soit dans la version papier ou dans la version numérique. C’est pourquoi « Debout Congolaises ! », le média en ligne de l’Observatoire de la parité et de l’égalité H/F, a...

Lire la suite

Lettre ouverte d’indignation des défenseurs/défenseures des droits humains, des droits des femmes et des jeunes face aux propos négationnistes du Président de la République du Rwanda.

A l’attention de Mme Michelle BACHELET, Haut – Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme. Palais Wilson, 52 rue des pâquis ch-1201 Geneva Switzerland Copie à : Monsieur Antonio GUTERRES, Secrétaire Général des Nations Unies à New York ; E. Félix-Antoine TSHISEKEDI Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union Africaine, à Kinshasa ; A l’Honorable Solomon AYELE Dersso, Président de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, à Banjul / Gambia ; Abdoul Aziz THIOYE, Directeur du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme en RD Congo ; Docteur Denis MUKWEGE,...

Lire la suite

« Comment fait-on pour que les hommes cessent de violer? »

En posant cette question, des militantes ont vu leur compte Twitter suspendus et leurs tweets supprimés. Dans le courant du week-end du 23 janvier, plusieurs femmes militantes ont vu leurs tweets supprimés ou leurs profils désactivés pour avoir posé la question suivante: “comment faire pour que les hommes cessent de violer?”

Derrière cette interrogation se trouve la militante féministe et antiraciste Mélusine. Le 22 janvier, elle écrit ces mots, depuis supprimés: “Il y a savoir et il y a entendre, lire et compter. Violences sexuelles massives contre les femmes, les enfants, les hommes gays. Et une question de civilisation: comment fait-on pour que les hommes cessent de violer?”

Lire la suite
Loading

Nos dossiers