Catégorie : Debout E-citoyen.ne.s

Civic tech en Afrique : quand des connexions citoyennes œuvrent pour la démocratie

Le 1er forum Civic tech en Afrique francophone a réuni fin juin à Abidjan plus de 120 journalistes, activistes, experts et personnalités de la civic tech africaine. Le premier forum civic tech en Afrique francophone s’est tenu fin juin à Abidjan, en Côte d’Ivoire, à l’initiative de CFI. Pour L’atelier des médias, Raphaëlle Constant y a tendu son micro à celles et ceux qui développent des initiatives numériques dans plusieurs pays africains pour améliorer la circulation de l’information et déclencher des mobilisations citoyennes pour peser dans le débat public. La première véritable initiative civic tech d’ampleur en Afrique a...

Lire la suite

Élection des Gouverneur.e.s : seulement 15 femmes en course sur 103 candidaturess

Les Candidats et candidates retenus provisoirement pour l’élection des Gouverneurs dans les 13 provinces sont désormais connus. Les listes de ces derniers ont été rendues publics le samedi 02 Avril 2022 par la Commission Électorale Nationale Indépendante. Il est malheureux de constater que sur les 103 candidatures enregistrées au poste de Gouverneur, 15 Femmes seulement sont dans la course pour compétition le 06 Mai prochain. La question de la participation politique des femmes se pose encore. Pourquoi ne sont-elles pas nombreuses à postuler ?

Lire la suite

Le « dialogue citoyen permanent » : une première mondiale … en Belgique germanophone

En février 2019, la Communauté germanophone a initié la première innovation démocratique institutionnalisée : le « dialogue citoyen permanent » (perma-nenter Bürgerdialog). Cet engouement pour les processus rassemblant des groupes de citoyens divers pour délibérer de problématiques sociétales, qui se répand maintenant depuis plusieurs décennies, est souvent qualifié de « vague délibérative »

Lire la suite

Un nouveau souffle pour le combat des féministes congolaises ?

En RDC, ces dernières années, les organisations de défense des droits de la femme sont  souvent restées limitées à des activités de renforcement des capacités (ateliers, séminaires, formations, etc.) et à des actions de plaidoyer très « protocolaires » (par ex. la signature d’actes d’engagement par les autorités) qui sont loin d’avoir fait preuve d’efficacité comme en témoignent le peu de résultats obtenus en matière de parité et d’égalité des sexes. Autre faiblesse : une sous-utilisation des technologies de l’information, de l’Internet et des réseaux sociaux. En Côte d’Ivoire, une nouvelle génération de militantes, membres de La Ligue ivoirienne des droits des femmes, donne un nouveau souffle aux combats féministes. Un exemple inspirant pour les féministes congolaises décrit dans un article paru dans Le Monde Afrique.

Lire la suite
Chargement

Nos dossiers