Catégorie : HeForShe

Certains intellectuels congolais  » ont cessé de jouer leur rôle de lanceurs d’alertes, de gardiens des valeurs universelles : celles de la vérité, de la justice et de la liberté ».

Dans. un discours prononcé à l’occasion du doctorat honoris causa de l’Université Protestante du Congo (UPC), le Dr. Mukwege, Prix Nobel de la. Paix, interpelle les intellectuels congolais, souligne que les violences sexuelles liées au conflit ne sont que l’expression patente des violences commises de façon latente en temps de paix et rappelle que le Rapport Mapping dresse l’inventaire de crimes imprescriptibles qui ne peuvent être ni oubliés ni rester impunis.

Lire la suite

Le 8 mars on arrête toutes ! On fait la grève féministe, la grève des casseroles, des bidons, des balais !

Quand les femmes s’arrêtent, tout s’arrête. Le 8 mars, on fait la grève féministe, la grève des casseroles, des bidons, des balais, etc. ! On s’arrête toutes !  Le 8 mars, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes.  Comme les Polonaises, les Argentines, les Espagnoles, les Belges, les Suissesses, les Italiennes, lors du 8 mars de l’an passé , faisons aussi en RDC la grève féministe le 8 mars 2020, car le 8 mars est avant tout un jour de solidarité internationale.

Lire la suite

Le « travail de soin » à la source des inégalités économiques et de genre

Les inégalités économiques s’appuient sur les inégalités de genre, et la majorité des personnes qui se trouvent à la base de la pyramide économique sont des femmes.

Les filles et les femmes sont majoritaires dans les emplois précaires et mal rémunérés, et ce sont elles qui assument la majeure partie du travail de soin peu ou non rémunéré30. Le modèle dominant du capitalisme ignore la contribution économique des femmes et des filles, et alimente des croyances sexistes qui entravent la pleine réalisation du potentiel de femmes et filles, comptant sur elles pour réaliser ces tâches, mais refusant de les rétribuer.

Lire la suite

Quand l’ultra-richesse prospère au détriment des plus pauvres et des femmes

A la veille de l’ouverture du Forum économique mondial de Davos, véritable symbole d’un système économique accaparé par une minorité ultra-privilégiée, Oxfam a fait paraître son rapport annuel sur les inégalités mondiales, « Celles qui comptent ». A travers son constat chiffré des écarts abyssaux de richesses, Oxfam dénonce un système économique injuste et sexiste, profitant en très grande partie à une infime minorité de riches hommes blancs, au détriment d’une très grande partie de la population, et en premier lieu des plus pauvres, des femmes et des filles.

Lire la suite
Loading

Abonnez-vous gratuitement à Debout Congolaises

Abonnez-vous à notre newsletter. Il suffit d'introduire votre adresse mail et de cliquer "Je m'abonne!".

Nos dossiers