Étiquette : éducation à la sexualité

L’éducation complète à la sexualité, vous connaissez ?

L’UNFPA définit l’éducation complète à la sexualité comme une approche basée sur les droits et axée sur l’égalité des genres, en milieu scolaire ou extra-scolaire. L’éducation complète à la sexualité est un programme d’enseignement visant à apporter aux enfants et aux jeunes les connaissances, compétences, attitudes et valeurs qui leur permettront d’avoir une vision positive de leur sexualité dans le cadre de leur développement émotionnel et social.

Lire la suite

Clitoris: le grand retour

 Debout Congolaises continue de publier des articles qui contribuent à promouvoir et à diffuser une éducation complète à la sexualité, comme celui-ci consacré à un petit organe féminin trop méconnu : le clitoris. En 2016, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) sortait un rapport effarant : 25 % des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles possèdent un clitoris, et celles qui le savent ne connaissent pas sa fonction érogène dans 83 % des cas. Désormais, toujours en France, mais pas encore en RDC, le clitoris se fait de plus en plus...

Lire la suite

Pour lutter contre le viol, l’éducation à la sexualité marche réellement

L’éducation sexuelle, un cadeau pour toute la vie | anqa via Flickr CC License by  Repéré sur PLOS One, Université de Columbia Des chercheurs de l’université de Columbia ont observé que les cours d’éducation sexuelle dispensés avant 18 ans et incluant une formation au consentement négatif –apprendre à dire non à une proposition sexuelle– réduisent de manière significative le risque d’être victime d’agression sexuelle et de viol durant ses études supérieures. Leur étude se fonde sur l’analyse de questionnaires confidentiels envoyés à 1.671 étudiants et étudiantes de Columbia et du Barnard College au cours du printemps 2016, ainsi que sur des entretiens qualitatifs menés auprès de 151 élèves de premier cycle de janvier 2015 à janvier 2017. Ce travail montre que le cocktail le plus efficace pour réduire le risque de violences sexuelles à la fac consiste en une formation au consentement associée à des informations sur les maladies sexuellement transmissibles et les diverses méthodes contraceptives. À l’inverse, les cours de chasteté et d’abstinence de plus en plus populaires aux États-Unis n’ont aucun effet préventif. «Il est nécessaire de commencer tôt l’éducation à la sexualité», commente John Santelli, pédiatre et auteur principal de l’étude. «Il est temps de mettre en œuvre une prévention des agressions sexuelles adaptée aux différentes étapes de la vie pour enseigner aux jeunes, et ce avant leur arrivée à l’université, la différence entre relations sexuelles...

Lire la suite
Chargement

Nos dossiers