Des masculinités toxiques aux masculinités positives

Des masculinités toxiques aux masculinités positives

Ces comportements sont surtout liés à la répression des émotions, à la fausse idée que pour être un “homme” il faut d’abord être invulnérable, insensible et se donner au maximum à son travail.

Bien souvent dans nos familles, nos communautés, nos écoles, nous observons des comportements agressifs de nos amis ou de nos frères ; quelles attitudes avons-nous face à cela?

Face à ce comportement qui plonge les jeunes dans des actes des violences, nous, Jeunes de Si Jeunesse Savait, à travers le projet EKOKI nous sensibilisons les jeunes filles et garçons dans les clubs dans le souci de prévenir ce comportement toxique, diminuer l’incidence de la violence auprès des jeunes et renforcer l’empouvoirement des filles pour dénoncer ces violences.

A travers ce projet, d’un côté, les filles participent aux clubs des jeunes filles et voient leur pouvoir renforcé pour dénoncer et ne pas se soumettre à la violence, d’un autre côté, les garçons intègrent des attitudes et des comportements équitables entre les garçons et les filles et ainsi, les communautés sont impactées par les campagnes et le relais des messages antiviolence.

Le projet est mis en œuvre pour créer effectivement des environnements favorables pour empêcher la participation des jeunes et des adolescents dans les situations de violences et ainsi transformer les comportements toxiques en comportement positifs.

Face aux comportements toxiques, nous devons tous agir, agir pour stopper cela, agir pour changer des mentalités, agir pour instaurer le respect et l’égalité entre tous.

Nous ne sommes pas obligés de faire la même chose, nous devons imiter les bonnes choses et abandonner celles qui sont nuisibles à nous et aux autres pour mettre fin aux masculinités toxiques et les transformer en masculinités positives.

PARLONS DES FORMES TOXIQUES DE MASCULINITÉ

Le Harcèlement Sexuel est une forme de la masculinité toxique.  La société dicte à l’homme sa façon de se comporter, comme par exemple souvent on dit « l’homme ne doit pas exprimer ses émotions » ou « mobali alelaka te ».

Les formes toxiques de masculinité sont définies comme un ensemble de comportements tels que :

  • L’élimination d’émotions et le fait de cacher sa détresse ;
  • Le maintien d’une apparence de dureté;
  • La violence en tant qu’indicateur de pouvoir.

C’est une image stéréotypée de l’homme : un homme doit être viril, maître de lui-même, courageux, volontaire, fort et dominant. Le sexe est vu comme un acte de domination et non d’affection et la violence est vue comme un indicateur de pouvoir. En d’autres termes: un homme, un vrai, ne pleure pas, ne craque pas, doit se battre pour se faire respecter, doit subvenir aux besoins de sa famille et ne doit pas exprimer ses émotions ouvertement. Tout autre comportement le rendra « féminin » ou faible.

Les formes positives de masculinité : serait cependant celle qui est dépourvue des violences, des   injustices, des viols, d’harcèlement et autres méfaits »,

Les masculinités toxiques ont des conséquences néfastes, ce n’est pas le fait d’être un homme qui est toxique. Heureusement! Mais, le fait que certains hommes peuvent avoir un comportement qui déstabilise, inhibe ou écrase les autres personnes comme les violences physiques ou mentales, abus de pouvoir, arrogance, engagement dans les bagarres, harcèlement sexuel, agression sexuelle, etc.…sont des comportements toxiques.

Même parmi les hommes, les formes toxiques de masculinité font des victimes. Et bon nombre d’hommes la subissent au quotidien parce qu’ils ne sont pas dans la « norme » de leur genre ou qu’ils ne respectent pas les attentes qui pèsent sur leurs épaules.

Il faudra noter qu’il y a des avantages à transformer les masculinités toxiques en masculinités positives.

  • Si les hommes reconnaissent leurs faiblesses et leur besoin d’aide, ils pourront mieux les surmonter ;
  • Si les hommes reconnaissent leurs besoins en matière de santé, ils pourront vivre plus longtemps ;
  • Les hommes capables d’exprimer leurs émotions sont plus libres des mandats sociaux et, par conséquent, sont moins forcés à faire ce que dictent les autres ;
  • Les masculinités positives questionnent les façons traditionnelles d’être homme. Elles permettent aux hommes d’explorer leurs sentiments, elles favorisent la proximité avec les femmes et les enfants ainsi que la reconnaissance des talents des femmes pour le bien-être de la société ;
  • Si les hommes se connaissent mieux, ils pourront mieux apprendre entre eux et sur eux-mêmes ;
  • Les hommes qui acceptent d’autres formes de masculinités peuvent reconnaître leurs erreurs et s’engager à les corriger ;
  • Les masculinités positives contribuent à construire des familles plus solides et des relations où les hommes et les femmes peuvent mieux apprendre les uns des autres.

Comment transformer les masculinités toxiques en positives ? S’attaquer aux obstacles et saisir les opportunités de changement ; engagement pour arrêter la violence ; fixer des limites : collaboration et négociation dans le respect mutuel ; dispositions juridiques qui réprimandent la violence.

 

  Responsable programme Technologie de l’Information et de la communication à Si Jeunesse Savait
|   23 janvier 2020  |
sur http://mwasi.com/des-masculinites-toxiques-aux-masculinites-positives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à Debout Congolaises

Abonnez-vous à notre newsletter. Il suffit d'introduire votre adresse mail et de cliquer "Je m'abonne!".

Nos dossiers

Pensez à vos ami·e·s !

Partagez cet article !

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous pour être informée régulièrement de nos nouveaux articles.

Votre inscription est enregistrée!

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d'info

Ajoutez-vous à notre liste pour être averti·e de nos nouvelles publications.

Votre inscription a été enregisrée!