Cette nouvelle approche contre les violences domestiques change des vies … au Burundi

« Umukenyezi. C’est le mot que les hommes burundais utilisent généralement pour décrire leur femme idéale : « Celle qui noue son pagne sur des épines et marche sans broncher et sans que le monde extérieur ne remarque sa douleur », selon sa traduction littérale en kirundi. Cela leur sert de métaphore de ce qu’ils attendent d’une femme : une femme qui porte le fardeau du mariage, la tête haute et la bouche fermée. Et le mari est censé être un « Umushingantahe », ou « celui qui incarne le pouvoir, le respect et la valeur ».

Lire la suite