Pourquoi « éco » ? Parce que les promoteurs du « Idjwi Ecolodge » tiennent à respecter trois principes fondamentaux : la conservation  de la biodiversité de la faune et de la flore; les retombées positives pour les communautés locales; l’inter-connaissance entre le visiteur et la population d’accueil.  Voici ce qu’ils nous en disent : « Notre Ecolodge se place dans la perspective du développement d’un tourisme durable et responsable. C’est pourquoi nous privilégions :

  • l’utilisation des énergies renouvelables : notre électricité est principalement solaire, nos cuisines utiliseront bientôt le biogaz produit par bio-digesteur plutôt que le charbon de bois. Nous encourageons les projets de production éolienne ou hydraulique qui favorisent le développement durable à Idjwi qui ne reçoit aucun courant de la compagnie nationale d’électricité.
  • les dispositifs de réduction et de recyclage des déchets par leur réutilisation originale : par exemple, notre mobilier et décoration recyclent des palettes et des bidons offerts par la brasserie Bralima.
  • la consommation faible de différentes ressources comme les braises ou encore l’eau potable qui provient d’une adduction d’eau financée par la CTB mais qui peine à alimenter la population .
  • l’utilisation de toilettes sèches qui pour beaucoup sont encore un moyen un peu bizarre pour se soulager et qui souffrent de nombreux préjugés : non ce n’est pas sale, non, cela n’est pas malodorant, et oui c’est hygiénique ! Et surtout, cela ne gaspille pas d’eau.
  • la construction privilégiant matériaux et techniques traditionnels ou leur contrepartie contemporaine, la réduction maximale des répercussions sur l’environnement pendant la construction et l’immersion dans l’environnement physique et culturel par l’inspiration d’’architecture traditionnelle.
  • la contribution au développement durable des communautés locales à travers des programmes d’éducation et des (mini) projets de développement. La liste indicative des projets que nous aimerions développer, entre autres avec la contribution de « volontouristes » (étudiants, stagiaires, retraités, volontaires, etc ?) sera accessible sur notre site web.

bikers en montée

  • les activités de randonnée à pied, en vélo tout terrain (VTT)/mountain bike, en moto, en kayak, en pirogue motorisée, etc. et les contacts conviviaux avec la population locale, très hospitalière. Le site de l’île d’Idjwi – un des territoires les plus sécurisés du Kivu – offre des grandes opportunités et des perspectives intéressantes à ce niveau.   C’est pourquoi nous balisons en GR, chemin de grande randonnée, la Grande Traversée d’Idjwi (la GTI), un itinéraire traversant l’île dans toute sa longueur avec des prolongements vers les attractions écotouristiques du Sud-Kivu (Parc National Kahuzi-Biega, Gorilles, Centre de Recherche en Sciences Naturelles (CRSN/Lwiro, etc) et du Nord-Kivu (Parc des Virunga, Volcan Nyiragongo, etc.).

lac Kivu rives 2

  • les programmes d’interprétation éducatifs pour les employés et les touristes liés à la richesse naturelle et culturelle de l’environnement et à la découverte des réalités et des besoins de la très hospitalière population de l’île .
  • une alimentation « bio-gastronomique » privilégiant les produits locaux : le fretin « sambasa », les ananas, les dindons, etc.

L’écolodge de l’île d’Idjwi est conçu de manière à ne pas être limité au tourisme d’un jour et proposera des séjours et des circuits écotouristiques d’un WE ou d’une ou deux semaines mais aussi de plusieurs mois pour les « volontouristes »

Le site web www.idjwiecolodge.org sera bientôt accessible et fournira tous les renseignements utiles pour un séjour et la randonnée à Idjwi.

CONTACTS : idjwi.ecolodge@gmail.com            +243 998 22 55 88