Mois : avril 2019

Devinez quelle main invisible préparait le dîner d’AdamSmith

Thomas Messias — 23 avril 2019 à 9h07 Dans un ouvrage drôle et percutant, l’essayiste suédoise Katrine Marçal revient sur l’une des plus fameuses théories économiques. Et pas mal d’autres certitudes. Montage Slate d’une gravure d’Adam Smith et de la couverture du livre «Le Dîner d’Adam Smith» | James Tassie via Wikimedia / Éditions Les Arènes Temps de lecture: 9 min Des sphères politiques jusqu’à la vie domestique, la société n’a pas attendu 2019 pour donner le moins de visibilité possible aux femmes et à leur travail. Dans le meilleur des cas, celui-ci a souvent été considéré comme moins convaincant que celui des hommes, de façon totalement biaisée (ça fonctionne même avec la bière). Le reste du temps, on a souvent considéré que le travail des femmes n’en était pas, et qu’il était tout à fait normal qu’elles gèrent la logistique familiale du matin jusqu’au soir. Pour Katrine Marçal, il était temps de mettre les pieds dans le plat. Dans l’essai Le Dîner d’Adam Smith, qui vient de paraître aux éditions Les Arènes, la journaliste suédoise basée à Londres décide de questionner le monde économique en montrant comment il a totalement laissé les femmes de côté et quelles sont les conséquences directes ou indirectes de cette invisibilisation. L’exemple du philosophe et économiste écossais Adam Smithouvre le livre. Considéré comme le père des sciences économiques modernes, il est à l’origine...

Lire la suite

 Les naufragé.e.s du lac Kivu : les femmes sont les principales victimes

Ce jeudi 18 avril, le Président Félix Tshisekedi s’est rendu à Mukwija et a décrété le vendredi 19 avril “journée de deuil national”, une journée de tristesse et de solidarité à l’égard des familles éprouvées, qui coïncide donc avec le vendredi saint. Ces deux actions du successeur de Joseph Kabila sont remarquables et attirent l’attention nationale et internationale sur des drames à répétition sur le lac Kivu et sur les nombreuses autres voies navigables de la RDC. Malheureusement plusieurs des mesures prises ou envisagées par le Président seront insuffisantes pour empêcher le renouvellement de telles tragédies à l’avenir. Un...

Lire la suite

Entrepreneur.es social.es, participez au concours « Prix Orange de l’Entrepreneuriat Social »

Le réseau de télécommunications Orange RDC a lancé, ce  jeudi 18 avril 2019, la 9ème édition de son concours Prix Orange de l’Entrepreneuriat Social pour l’Afrique et le Moyen Orient (POESAM).  Le programme récompense des projets portés par des individus ou de nouvelles entreprises créées depuis moins de trois ans et qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie dans la société à travers la technologie de l’information et de la communication. Pour cette nouvelle édition, Orange RDC encourage la candidature féminine.

Lire la suite

L’Académie française accepte (enfin) de féminiser les noms de métier

L’Académie française accepte (enfin) de féminiser les noms de métier femmeactuelle.fr Apr 14, 2019 7:32 PM Istock/Getty Images « La fonction ne peut être identifiée à la personne qui l’occupe, le titre à la personne qui le porte, etc. ; pour cette raison, l’utilisation ou l’invention de formes féminines n’est pas souhaitable » peut-on lire sur le site de l’Académie française dans un chapitre consacré à la féminisation des noms de métiers, fonctions, grades ou titres. Mais cette phrase risque de bientôt disparaître du site. Des années de débats et de combats qui vont finir par aboutir à un résultat, dans les prochains jours :...

Lire la suite

Les jeunes congolaises interdites de candidature à l’Académie de police de la RAE

La PNC vient d’informer le public congolais qu’elle procède à l’enregistrement des candidats désireux de s’inscrire à l’Académie de police de la République Arabe d’Egypte pour l’année académique 2019-2020. Les jeunes-filles ne peuvent pas être candidates. Dans un communiqué daté du 11 avril, la PNC « informe le public congolais et spécialement les jeunes détenteurs d’un diplôme d’Etat » qu’elle procède à cet enregistrement avec comme  conditions, « entre autres« , « ne pas dépasser l’âge de 22 ans au 1er octobre 2019, présenter une attestation de bonne vie et moeurs, être apte physiquement, réussir au concours organisé à cet effet« . Dans une interview...

Lire la suite

Nos dossiers